Retour sur le match à Epinal.

Les Aigles reviennent d’Epinal après un match très serré où le mental de l’équipe a fait la différence. Le début de match ne fut pas à l’avantage des niçois avec l’ouverture du score à 3min45 pour le Gamyo avec un but de Justin Barnett. Le break arrive 7 minutes plus tard avec un but de Matt Carter en supériorité numérique. Dominé 2-0, les Aigles se ressaisissent rapidement avec un magnifique but du défenseur Emil Bagin qui fait l’effort pour contourner la cage de Anfrej Hocevar et mettre le palet au fond.

Le second tiers est un peu plus équilibré. Les niçois reviennent au score avec autre défenseur, Aurélien Dorey, qui reprend dans le slot une passe Peter Hrehorcak. Mais les spinaliens reprennent l’avantage une minute plus tard avec un but en infériorité numérique par Vincent Llorca. Le second tiers se termine sur un score de 3-2 en faveur des hôtes. Match capital pour la course à la qualification aux playoffs, les niçois reviennent dans le 3ème tiers avec la ferme intention de gagner ce match. Il a fallu 2min20 pour que Peter Hrehorcak remette les compteurs à zero en inscrivant le but de l’égalisation. Quand on dit que c’est un match qui se joue au mental, ce n’est pas pour rien car il a fallu 2 minutes à Justin Barnett pour marquer le but du 4-3 et reprendre l’avantage pour Epinal. Les Aigles ont profité d’un power play pour revenir au score avec un excellent slap du défenseur Louis Belisle abandonné par la défense Spinalienne. Et c’est encore un autre défenseur, Arthur Montenoise, qui délivre le collectif en inscrivant son premier but de la saison à 7 minutes de la fin.

Cette précieuse victoire à l’extérieur permet aux niçois de mettre un patin dans la course à la 8ème place synonyme de participation aux playoffs. Mais il faut passer au match de mardi qui est encore plus important.

Le plus dur reste à faire !

Les enjeux du match :

De retour à Jean Bouin, les Aigles reçoivent les Scorpions de Mulhouse à 20h00 ce mardi pour un match crucial. Le collectif mulhousien est à la 10ème place, à 2 points de Nice, et est aussi en quête de points pour accrocher cette 8ème place. Nous devons envisager une éventuelle participation en playdowns et les points acquis sur Mulhouse permettront aux niçois de prendre de l’avance au classement. En cette fin de saison, chaque point est important.

Les statistiques :

Les Scorpions de Mulhouse ont un bilan équilibré sur les 10 derniers matchs avec 5 victoires et 5 défaites. Les succès de Mulhouse ont été sur des équipes concurrentielles comme Strasbourg, Chamonix et même Nice sur le match à l’extérieur. Ils ont aussi déjoué tous les pronostics en battant les Boxers de Bordeaux et les Brûleurs de Loups, deux équipes dans le haut du classement.

Sur leurs performances à l’extérieur, les Scorpions ont récolté 18 points en 19 matchs pour 6 victoires (dont 1 en OT) et 1 défaite en prolongation. Leur productivité en attaque est d’une moyenne de 3 buts par match et ont une efficacité de 20,26% sur leurs jeux de puissance. Roland Vignier est le top pointeur de l’équipe avec un total de 29 points pour 13 buts et 16 assistance.

Le collectif mulhousien accorde en moyenne 3,56 buts par match et tue 84,62% leur jeu en infériorité numérique. Martin Surek sera probablement dans les cages des Scorpions, il a une moyenne de 2,87 buts octroyés pour ses 8 présences.

Avec ses 2 victoires consécutives, la machine niçoise se remet en route et compte bien prendre la dernière place qualificative aux playoffs. Après une période creuse, les Aigles ont su réagir au bon moment en gagnant 3 des 5 dernières confrontations. En gagnant des matchs importants face à Chamonix et Epinal, le collectif de Stan Sutor assure ses arrière en prenant des points sur des concurrents directs. Nice a gagné l’essentiel de ses points à Jean Bouin avec un total de 33 en 18 matchs pour 12 victoires dont 3 en prolongation. Les Aigles marquent en moyenne 2,8 buts par match et ont une efficacité de 20,65% en power play. Peter Hrehorcak est le plus productif dans l’équipe avec un total de 30 points en 12 buts et 18 passes.

Les Aigles allouent en moyenne 3,5 buts par jeu et tuent 76,92% de leurs pénalités. Sergei Khoroshun a une moyenne de 3,20 palets octroyés pour ses 33 présences sur la glace.

Les deux équipes se sont rencontrées à 3 reprises depuis le début de la saison et nous sommes au 4ème et dernier match face aux Scorpions. Ces derniers ont l’avantage en ayant gagné les 2 matchs joués sur leur glace. Il est nécessaire pour les Aigles de gagner ce match pour mettre les compteurs à 0 et prendre de l’avance aux points dans la course aux playoffs.

Les Aigles auront besoin de vous pour les soutenir dans un match qui promet du beau hockey entre deux équipes au coude-à- coude. Rendez-vous mardi 22 janvier à 20h00 à Jean Bouin pour pousser avec les Aigles !

 

Article rédigé par Marc du site PRONOTIPS