Nous avons échangé quelques mots avec Valère Vrielynck, première recrue annoncée de cette nouvelle saison :

Salut Valère avant tout comment vas-tu ? comment se passe pour toi cette période de confinement ?

Ca va bien, j’occupe mes journées comme je peux, je me prépare physiquement pour la saison à venir.

Revenons maintenant au hockey, on t’avait quitté il y a quelques mois en partance pour un nouveau challenge avec les Bisons de Neuilly, comment s’est passée cette saison ?

J’ai passé une bonne saison, on avait un groupe qui vivait bien et avec de bonnes performances, on a fini deuxième de la phase régulière. Malheureusement on a échoué contre une belle équipe de Nantes en playoffs!

Loin des yeux, mais pas forcément loin du cœur, tu as gardé un œil sur la saison des Aigles ?

Bien sûr je suivais régulièrement les résultats et malgré un début de saison difficile j’ai vu la bonne deuxième partie de saison ce qui est de bon augure pour la suite.

Qu’est ce qui t’as donné envie de retrouver Jean Bouin ?

C’est une patinoire où je me suis tout de suite senti à l’aise. J’aime l’ambiance que les supporters et les ultras mettent aux matchs, c’est une force de jouer à Jean Bouin.

L’intersaison est toujours longue pour les hockeyeurs, encore plus en ce moment avec le Coronavirus, comment tu te prépares pour la saison à venir ?

Ça n’est pas facile avec la fermeture des salles de sport mais j’ai adapté ma préparation avec les contraintes actuelles pour être prêt a la reprise.

Pour terminer cette intersaison c’est aussi un moment important pour un club qui a compté pour toi, avec la remontée en D2 pour les Phénix de Reims, j’imagine que c’est une info qui a dû te faire plaisir ?

Oui c’est une très bonne nouvelle Reims est une ville de hockey et qui mérite d’accéder a la d2 suite a une saison sans défaite et avec des joueurs talentueux.